Après avoir créé des sites très performants sur les moteurs de recherche, plusieurs amis blogueurs ou startupeurs m’ont sollicité pour savoir comment j’avais créé mes stratégies de contenu et surtout comment faire pour avoir autant de visites. Et je réponds toujours la même phrase : “La première source de trafic sur Internet est Google. Je crée donc du contenu optimisé pour ses résultats de recherche … Oui, cela s’appelle du SEO”.

On me répond souvent que c’est compliqué, que cela prend du temps et que c’est canal bouché… Navré de vous contredire mais c’est l’inverse !

  • C’est simple : le SEO n’est pas aussi dur que certains experts veulent le faire croire. C’est, en fait, relativement simple et facile d’avoir des résultats lorsque l’on est une startup ou un blogger et que l’on commence. Je vous explique ici mes techniques très simples pour avoir des milliers de visites sur votre site.
  • Il existe des outils simplissimes qui permettent de réaliser toute sa stratégie de contenu en quelques minutes. Vous les trouverez tout au long de l’article.
  • Le nombre de requêtes saisies sur Google connait toujours une croissance forte (10 % par an) et la diversité des requêtes saisies double tous les mois. Il y a donc de la place pour tout le monde. Même lorsque l’on commence.

En comparaison, dans le monde chaque seconde :
800 uploads sur Instagram
1200 posts Tumblr
7 800 tweets

60 000 requêtes sont saisies sur Google.

Le SEO en 1 heure 👑

Le SEO est l’ensemble des techniques qui permettent à votre site d’être mieux compris par Google et de remonter dans ses résultats de recherche. Le but ultime est d’apparaitre sur la première page de résultats de Google (95% des gens ne regardent pas la seconde page de résultats) et si possible dans les 3 premiers résultats.

L’objectif de cet article est donc simplement de synthétiser la stratégie simple, optimisée pour le SEO. Elle est réalisable par une personne débutante et m’a permis d’avoir énormément de résultat. La seule chose à faire est de suivre chaque étape de cette méthode qui fonctionne à chaque fois. J’espère qu’elle vous sera utile.

Cet article n’a pas pour vocation d’expliquer tout sur le SEO. J’ai encore beaucoup à apprendre et je serai ravi d’échanger avec d’autres experts pour progresser. Si tu as des conseils/techniques pour être plus efficace, j’aurai à coeur d’enrichir cet article et de l’améliorer avec tes retours.

Petite histoire & préambule 🕶

Cela va faire maintenant 2 ans que j’ai découvert l’univers et l’intérêt du SEO. A vrai dire, cette immersion s’est faite un peu par hasard. Avec mon ami Léo, nous souhaitions créer une “muse”. Pour les non-adeptes, une “muse” est un business sur internet, complètement automatisé, à fort effet de levier et vendant des produits à fortes marges commerciales. Ce concept a été créé par Timothy Ferriss dans son livre La semaine de 4 heures, une bible pour beaucoup d’entrepreneurs. Seulement voilà, nous avions un budget proche de 0, et n’étions pas (encore) des marketeux dans l’âme. Pas évident pour acquérir de nouveaux visiteurs et lancer notre entreprise.

En me faisant découvrir le SEO, Léo m’a convaincu que c’était la meilleure source de trafic pour nous :

  • Un trafic qualifié : en ciblant les bons mots clés, on cible les bons visiteurs et ce sont de vrais potentiels clients.
  • Des visites continues et durables : un site bien optimisé est accessible depuis un moteur de recherche, à toute heure, tous les jours et pour longtemps.
  • Demande peu d’efforts de distribution : pas de post à répétition sur réseaux sociaux. Grâce à Google, ce sont les visiteurs qui viennent à vous, et non l’inverse.
  • Gratuit : le SEO permet d’arriver à un très grand volume de visites gratuitement.

C’est exactement le résultat d’une bonne stratégie de contenu optimisée pour les moteurs de recherche.

Tentant, non ?

Comment fonctionne Google ?

Afin de bien comprendre ce dont vous avez besoin pour un SEO efficace, revoyons rapidement comment Google fonctionne.

Google (le moteur de recherche) a une vision très simple : Obtenir la bonne information au bon moment. En d’autres termes, il souhaite répondre à une question/recherche d’un utilisateur avec une information de la meilleure qualité possible.

Comment fait-il lorsqu’il propose un résultat?

  • Il s’assure que le site a une certaine autorité. Pour cela, il quantifie le nombre de sites qui le référencent ainsi que leur qualité.
  • Il vérifie que le résultat correspond à la question que vous lui posez. Pour cela, il étudie le champ lexical de la page et des pages de votre site ainsi que sa structure.

Ainsi, si vous commencez et que vous souhaitez que votre site apparaisse dans les résultats de recherche Google, la “seule” chose à faire est de faire comprendre clairement de quel sujet traite chacune de vos pages, les organiser entre elles et peu à peu monter en autorité.

C’est ça le SEO : optimiser son site et son contenu pour remonter dans les résultats de recherche.

Rappel : les mots clés longues traines (en : long tail keywords) ☀️

La première chose à faire est de comprendre ce qu’est un mot-clé (keyword) pour Google. Il en existe 2 sortes :

  • Les mots clés génériques : ce sont des mots simples (exemple : vélo, travaux, beauté etc.). Si votre site est récent, ou que vous avez peu de notions en SEO, il sera très difficile de référencer votre site sur des mots clés génériques. Nous ne nous attarderons pas là dessus dans cet article.
  • Les mots clés longues traines : ce sont des groupes de mots ou des phrases. Par exemple : “acheter vélo occasion paris”, “faire des travaux pour sa salle de bain”, “les meilleurs produits de beauté en 2017” sont des mots clés appelés “longues traines”. Ces mots clés sont plus spécifiques, donc moins recherchés. Il sont donc moins attrayants pour les “gros” sites internet. L’avantage, c’est qu’ils ont donc beaucoup moins de concurrence. C’est donc sur ce type qu’il faut concentrer son attention, du moins au début.

Le graphique ci-dessous montre que les recherches “longues traines” correspondent à 70% des requêtes saisies aujourd’hui dans Google (ou autre moteur de recherche).

Volume de recherches en fonction de la popularité d’un mot clé. Source WooRank

Si vous commencez une stratégie de contenu sur des mots clés “longues traines”, votre site sera référencé sur des mots clés à faible compétition. Il sera donc facile d’arriver en première page et de toucher des lecteurs. De plus, votre site sera référencé sur des intentions de recherches, plus précises. Vos visiteurs seront plus qualifiés et donc plus facilement convertibles en clients ou en vrais lecteurs.

Etape 1: Trouvez les mots clés / connaissez votre sujet 🕵️

Il s’agit tout simplement d’un brainstorming du champ lexical en rapport avec votre site. Cette partie peut sembler un peu chronophage pour certains, mais de bonnes fondations permettent de gagner beaucoup de temps par la suite. D’autant plus, si vous souhaitez déléguer ou sous-traiter votre contenu. Beaucoup de guides minimisent l’importance de cette première partie, mais comme toujours, la créativité et la connaissance de son sujet paient sur le long terme.

Si vous êtes une startup et que vous vendez un service ou un produit, il va de soi que vous connaissiez votre sujet sur le bout des doigts. De même, si vous êtes un blogger, il est indispensable de définir clairement le sujet de vos prochains articles.

Le brainstorming et l’art de la feuille blanche 👩‍🎨

Commencez simplement avec une page blanche ou une feuille Excel. Ecrivez-y l’ensemble des mots clés relatifs à vos sujets qui vous viennent à l’esprit.

Prenons un exemple concret, vous êtes le gérant d’un magasin de vélo à Paris. Plusieurs mots clés (keywords) sont rattachés à votre activité et donc votre site internet. Notamment, il y aura :

  • Les termes techniques propres au vélo : vélo, cadre, pédalier, guidon, pneu, guidoline, dérailleur etc. (la liste est encore longue).
  • Les termes des accessoires : casque, lampe, coupe vent, cadenas, pompe.
  • Les verbes d’actions liés au vélo : réparer son dérailleur, changer sa roue, gonfler une chambre à aire, rouler sous la pluie etc.
  • Des expressions liées au magasin : acheter un vélo d’occasion, louer un vélo, faire réparer son vélo, quel est le meilleur magasin, vendeur, mécanicien, réduction, atelier etc.
  • Des adjectifs : réparé, propre, cassé, déraillé, neuf etc.
  • Des expressions périphériques : Tour de France, triathlon, Richard Virenque, hipster, peloton, contre la montre, VTT etc.
  • Des termes géographiques : Paris, banlieue, Seine et Marne, arrondissement, Seine, Notre Dame etc.
  • En enfin, les marques et les professionnels : Décathlon, Lapierre, etc.

Si vous utilisez une spreadsheet, écrivez chacun de ces mots clés ou expression sur des lignes différentes. Ne vous arrêtez pas tant que vous avez des idées. L’idéal serait d’avoir écrit au moins une cinquantaine de ligne.

Tips pour multiplier cette liste par 10 ✅

Plus vous faites ce travail vous même, plus vous utiliserez votre créativité et plus vous trouverez des idées originales. Ainsi, vous vous démarquerez de vos concurrents en trouvant des sujets de “niche” (ie; des sujets et des mots clés auxquels les autres acteurs de votre éco-système n’ont pas pensé).

Pour aller plus loin, voici quelques conseils simples :

  • Chaque verbe peut être transposé en participe passé / présent et vice-versa. Déclinez les tous.
  • Vous pouvez utiliser les adjectifs comparatifs : pas, plus, moins, meilleur etc.
  • Mélangez ses mots clés, pour en faire des variations. Exemple : réparer son dérailleur shimano triathlon / réparer son VTT à Paris / roue triathlon pas cher.
  • Utilisez un dictionnaire de synonymes
  • Mettez vous à la place de votre client/lecteur. Par exemple, une personne qui souhaite mincir ne saisit pas forcément “mincir” ou “maigrir” dans un moteur de recherche. Mais plutôt : comment rentrer dans sa robe / perdre ses poignées d’amour / quels sont les meilleurs régimes etc.

Rassurez-vous, des outils vont vous permettre d’agrémenter fortement cette liste.

Si vous souhaitez travailler avec un consultant en SEO ou une agence ou bien déléguer le SEO à une personne de votre équipe, faites ce travail en amont. Vous pourrez lui transmettre. Les mots, c’est la nourriture des professionnels du référencement. De plus, cela montre que vous connaissez votre sujet et c’est rassurant car il y a de la matière sur laquelle travailler.

Cela vous économisera du temps et de l’argent. Car un consultant ou un stagiaire n’excelleront pas forcément dans cette tâche. Vous pourrez toujours sous-traiter cette partie mais si vous connaissez bien votre sujet, personne ne le fera mieux que vous.

Automatisez et multipliez sa liste de 100 à 1000 🔢

Maintenant, le but est de passer à la vitesse supérieure et d’automatiser vos recherches de mots clés afin qu’elles vous prennent le moins de temps possible.

Reprenez votre liste et rendez vous sur UberSuggest ou KeywordShitter. Ajustez le pays que vous ciblez, et copiez l’un de vos mots clés longues traines. Les deux outils vont alors générer une longue liste d’idées de mots clés.

Prenons un second exemple, vous développez une application qui permet de faire des états des lieux. Dans UberSuggest, vous saisissez donc “etats des lieux” (oui, il manque un accent au mot “état”, je déconseille d’utiliser les accents français avec les outils de SEO, cela fausse souvent les résultats 😁).

Après avoir saisi “etats des lieux” dans UberSuggest

Cliquez sur “View as text”, la liste des mots clés s’affichera pour que vous puissiez la copier et la coller dans votre spreadsheet.

Copier coller les mots clés automatiquement générés

Répéter cette étape pour les mots clés que vous aviez notés lors de l’étape de Brainstorming. Celle-ci devrait fortement s’allonger et vous devriez avoir rapidement plus de 1000 voir 10 000 mots clés.

Etape 2 : Estimer le trafic et les opportunités 📡

Maintenant que votre liste est bien remplie, la prochaine étape consiste à estimer la concurrence pour chacun des mots clés. En d’autres termes, nous allons chercher les opportunité de mots clés pour lesquels il est possible de s’introduire en première page et obtenir de nouveaux visiteurs.

Les outils d’estimation trafic : Google Keyword Planner 💸

L’outil de Google est utilisé par les annonceurs et les publicitaires pour faire de la publicité sur Google. Il va nous donner plusieurs informations utiles pour estimer les opportunités : Volume de recherche, prix au clic pour les annonceurs, compétitivité, etc.

Depuis peu, Google ne donne plus une estimation exacte des volumes de recherche mais les ordres de grandeur sont largement suffisants pour commencer.

Vous devez créer un compte sur Adwords. Vous devrez renseigner votre carte bancaire et faire comme si vous souhaitiez créer une campagne. Mais rassurez-vous, vous pourrez annuler la campagne au dernier moment et rien ne vous sera débité. Vous pourrez alors utiliser l’outils gratuitement. Une fois votre compte créé, vous allez atterrir sur la page ci dessous. Cliquez sur “obtenir les tendances et les volumes de recherche”.

Vue du Keyword Planner

Une fois ici, vous pouvez copier coller votre immense liste de mots clés dans l’encart ou bien télécharger directement votre fichier au format csv. N’oubliez pas d’indiquer le pays concerné.

Cliquer sur “Obtenir le volume de recherche”.

Voici le résultat avec mon exemple “états des lieux” :

J’ai eu de la chance. 🙏

  • les volumes de recherche sont assez conséquents
  • les concurrences sont parfois faibles et généralement moyennes
  • les enchères suggérées sont faibles

Cela signifie deux choses. La première c’est qu’un nombre conséquent de personnes sont intéressées par ce sujet et cherchent probablement de l’information. La seconde, c’est que peu d’annonceurs paient de la publicité donc sont peu intéressés. Il y a aura probablement peu de concurrence.

Note : les résultats de volume indiqués par l’outil sont les résultats pour des “correspondances exactes” avec la requête. Il ne prend pas en compte, les pluriels, conjugaison, fautes d’orthographes, les synonymes ou les longues traines “plus longues”. Vos résultats en terme de trafic seront donc nettement supérieurs.

Etape 3 : Cibler les opportunités et les priorités 🎯

Pour connaitre les mots clés sur lesquels vous aurez des meilleurs résultats, il faut vous comparer à vos concurrents. Pour cela, nous allons utiliser deux mesures :

  • Consultez votre “domain authority” et “page authority”. Il s’agit d’une note d’autorité que vous pourrez comparer à celles de vos concurrents. Trouvez là en indiquant l’URL de votre site sur l’outil Open Site Explorer de Moz (ce site est assez incroyable, créez un compte gratuitement et vous aurez accès à énormément de fonctionnalités).
    Copiez/collez votre url complète. Si vous recevez la note de 1, c’est soit que le site est récent (moins de 6 mois) et a peu de trafic, soit que vous n’avez pas renseigné votre URL complète (avec le http(s)).
Exemple d’un de mes sites, qui générait 100K visites par mois en 18 mois
  • Consulter le nombre de “backlinks” (les liens d’autres sites qui dirigent vers le votre) sur le site semrush.com
Exemple d’un de mes sites, qui générait 100K visites par mois en 18 mois.
  • Consulter votre “rank” sur SemRush, SimilarWeb ou Yooda. Il s’agit d’un classement de qualité entre tous les sites référencés. Ce rank diffère selon les outils car ils utilisent des critères de “qualité” différents mais cela vous donne une idée.
Le rank sur Similarweb avec ce même site.

Si vous lisez cet article, c’est probablement que vous débutez en SEO. Les trois chiffres seront donc relativement faibles. Mais ne vous en faites pas, même pour un site très récent, il est possible d’avoir des résultats.

Reprenez l’outil précédent de Google Keyword Planner. Triez par “Enchères suggérées” décroissantes et concentrez vous sur les mots clés :

  • ayant des volumes de recherche entre 10 et 100 recherches mensuelles
  • dont la concurrence est considérée faible ou moyenne par Google.

Vous devriez déjà avoir des idées de sujets d’articles ou de pages à rediriger. Peu à peu, vous choisirez des mots clés avec de plus gros volumes et des concurrences plus élevées.

Affiner son choix et ne pas se louper 🔎

Je n’ai pas encore trouvé comment automatisé cette tache gratuitement. J’utilise smartkeyword.io (une super startup française) qui coute un peu cher (100€/mois) mais sinon voici comment j’ai commencé.

Disons que vous en êtes arrivé là, et que vous commencez à voir comment va se dessiner votre stratégie de contenu. Par où commencer pour être efficace le plus rapidement possible ? Par être efficace, j’entends créer des pages articles qui apparaitront en première page des résultats de Google sur vos mots clés. Car oui, je me répète : le but est d’apparaitre en première page des résultats. Et si possible dans les 3 premiers résultats car ils concentrent entre 60 et 80% des clics.

Pour cela, il suffit de saisir les mots clés choisis dans Google et d’étudier la qualité des résultats en première page.

  • Les titres des pages remontées par Google, répondent-elles vraiment à la problématique ? Les mots clés des titres sont-ils les mêmes que la requête ? Si non = opportunité.
  • Si les premiers résultats sont des fichiers PDF, des forums ou des réseaux sociaux, ce type de page n’est pas du tout optimisé pour le SEO = opportunité.
  • Le nombre de résultats proposés par Google est faible (<500k) = opportunité.
  • Les sites remontés en première page sont de faible “autorité” pour Google = opportunité (voir partie suivante).

Le rêve ultime est bien évidemment d’obtenir ces 4 points ensemble. Il faut généralement avoir de la chance, de l’expérience et avoir un site traitant d’un sujet (très) spécifique.

Le point 4. est généralement celui sur lequel vous pouvez le plus accentuer vos efforts, d’où la partie suivante 😉.

Comment savoir si je peux passer en première page de Google ? 💪

Il faut utiliser des outils vous permettant de quantifier et d’estimer la qualité/autorité des sites présents dans la première page de résultats. Pour cela, j’utilise 3 outils en fonction des situations :

  • KWFinder (payant après 2 essais/jour): indiquez votre mot clé dans l’outil. Il donne une note de “difficulté SEO”. Plus la note est basse, plus vos chances d’apparaitre en première page sont élevées. Par expérience, si la note est inférieure à 35, un site tout neuf peut arriver facilement en première page.
  • L’open site explorer de Moz (encore lui) et je regarde pour chaque recherche, la “page authority” des 5 derniers sites de la première page. Si 2 ou 3 d’entre eux ont une note inférieure à 25–30, je considère qu’il y a une opportunité.

Pour pouvoir enregistrer et mesurer tout ça, j’utilisais la spreadsheet à télécharger du blog ecrirepourleweb.com (il faut entretenir à la main ce fichier excel mais si vous avez des conseils pour l’automatiser, je suis preneur).

  • Sinon j’utilise le plugin chrome SEOquake que je trouve assez incroyable. Il indique différentes notes à propos des résultats de Google.

Paramétrer SEOquake comme ci dessous :

Mes paramètres pour SEOQuake

Voici comment utiliser SEOQuake. Saisissez un de vos mots clés dans Google.

On voit apparaitre différentes informations sous les résultats.

Google Index, G : nombre de pages indexées (ie. répertoriées) du site concerné dans Google. Plus il est faible, meilleure est l’opportunité.
Page Links, L : nombre de liens vers la page en particulier. Plus il est faible, meilleure est l’opportunité.
URL links, LRD : nombre de liens vers tout le site (ou backlinks comme plus tôt pour votre site). Plus il est faible, meilleure est l’opportunité.
Age : l’ancienneté du site selon Google. Plus un site est récent, meilleure est l’opportunité.
Rank : un classement mondial des sites internet créé par SEMrush. Plus le chiffre est haut, moins le site est de qualité et meilleure est l’opportunité.
Trafic : un ordre de grandeur très approximatif du nombre de visites du site.

Mettons en pratique l’exemple.

Le premier résultat est un fichier PDF. Il répond bien à la problématique, mais le “rank” du site est mauvais et son trafic du semble faible. Seulement 27 pages sont indexées. Ca sent bon.

Le site est de bien meilleure qualité, c’est un “concurrent sérieux”. Le site est ancien, il a beaucoup de backlinks et son rank est plus que correct. Mais l’url est très longue, la meta description (paragraphe sous l’url) n’est pas optimisée. En ouvrant la page, je vois qu’elle est très faible en contenu (nombre de mots inférieurs à 300). Donc bien que le site soit sérieux, il y a quand même une opportunité.

Le site est récent, le rank est correct mais loin d’être incroyable. Un nombre moyen de pages indexées. Il y a très peu de contenu (mots) sur la page. Avec une page ou un article optimisé sur ce mot clé, un site récent peut passer devant.

Très peu de pages indexées, un rank faible, une url très longue. L’article contient à peine 400 mots. L’opportunité se confirme.

Pour être sûr, je regarde le dernier résultat, pour voir s’il est difficile d’entrer en 1ère page.

C’est le cas inverse des résultats précédents. Le site est de très bonne autorité (rank excellent, beaucoup de pages et de liens etc.). En revanche, ni le titre ni la meta description ne contient le mot clé. D’après le titre, on comprend presque que c’est un hors sujet. La difficulté est donc moindre.

Il y a donc une opportunité SEO d’être très bien placé sur ce mot clé. Ce cas d’école arrive souvent lorsque les tâches précédentes ont bien été exécutées.

Deuxième exemple pour mes amies bloggeuses 👜

Je suis assez étonné de voir le nombre de personnes qui tiennent des blogs et n’ont aucune connaissance en SEO alors que cela devrait être le coeur de métier.

Je fais les étapes précédentes avec “sac à main” et le mot clé “sac à main année 80” semble intéressant. Voici les résultats donnés par Google.

Le titre ne contient pas le mot clé. De même, pour la meta description. Bien qu’il s’agisse d’un site sérieux, la page en question est une page de moteur de recherche interne donc non optimisée pour cette requête.

Même constat que pour le premier résultat.

Rebelote.

Le résultat 8. est une page produit Ebay. Google retire peu à peu les pages produit de ses résultats pour les rediriger dans la partie Google Shopping.
Le résultat 9. est une page Pinterest, autant dire pas du tout optimisée pour le SEO.

En clair, si j’avais un blog sur la mode et que j’aimais beaucoup les sacs à main, je m’empresserais d’écrire un article du type “Les sac à mains qui firent fureur dans les années 80” ou bien “Les sacs à main des années 80 qui reviennent à la mode”.

Mais avant de vous jeter à vos claviers, lisez bien la suite.

Etape finale : Le “On-page SEO” pour optimiser ses pages 🙌

Attention, le SEO n’est pas une science exacte. Le secret de l’algorithme de Google est bien gardé. Mais une chose est sûre, Google récompense mieux les sites et les contenus de qualité. Pour un site cela comprend notamment :

  • Etre rapide, sans code inutile et images lourdes à charger
  • Etre adapté aux mobiles
  • Avec une architecture logique

Sans mettre les mains dans la technique, voici quelques règles simples à respecter pour optimiser une page ou un article.

Les règles ultimes pour une page optimisée 👩‍✈️

Si vous utilisez WordPress ou Ghost, il est extrêmement simple de respecter chacun des points suivants. Le plugin Yoast sur WordPress vérifie pour vous si ces points sont respectés, et vous indique les points à corriger. Je recommande fortement ce plugin sous WordPress.

  • Toutes vos images doivent être compressées au maximum. Fini les images en 3000*2000px (1000px est largement suffisant, la qualité est tout aussi bonne). Un outil pour compresser vos images.
  • Toutes les images de la pages doivent être nommées avec les mots clés de la page. De plus, la balise “alt” de l’image, doit aussi contenir les mots clés
  • Le titre de votre page (<h1>) doit contenir votre mot clé
  • Le <title> de votre page doit contenir le mot clé. Sous wordpress, c’est fait automatiquement avec votre titre.
  • Le <title> doit contenir au maximum 65 caractères
  • Les sous titres <h2> <h3> etc. doivent aussi contenir des mots clés, des synonymes ou des termes proches.
  • Votre meta description contient votre mot clé.
  • Votre mot clé apparait dans l’url.
    Pour reprendre les exemples monblog.com/sac-main-annees-80 ou monsite.fr/blog/etats-lieux-voiture
  • Votre page/article doit contenir au minimum 300 mots. Si vous tenez un blog, préférez des articles riches (+800 mots).
  • Votre mot clé doit représenter entre 1 à 3% de votre page. Si votre article fait 1000 mots, vous pouvez utiliser jusque 30 fois le mot “sac à main”. (Ceci est approximatif, mais Google n’accepte plus les pages “trop optimisées” et trop denses en mots clés).
  • Le contenu de votre page est unique. Aucun copier coller d’un autre site.
  • La page contient des liens vers d’autres articles et vers au moins un site externe.

Si vous validez tous ces points, il y a de fortes chances pour que votre article ou votre page remonte très bien dans les moteurs de recherche.

Un de mes blogs contenant 40 articles.

Maintenant, ce qu’il reste à faire, c’est organiser votre contenu et vos pages pour améliorer votre référencement.

La structure de vos pages ⛓

Google apprécie les arborescences bien faites et cohérentes pour le lecteur. Dans l’idéal, vous devriez organiser votre site comme ceci.

Organisation idéale pour Google

Dans la pratique c’est un petit peu différent. Mais voici les conseils qui ont très bien fonctionné avec mes sites.

Trouver des idées d’articles et organiser son contenu 🏢

Lorsque j’écris un article sur un sujet, je pense tout de suite aux autres articles sur des sujets très proches. Je crée une liste de 5 articles potentiels et j’en crée un supplémentaire qui regroupera les idées des 5 articles sous forme d’un guide assez long (1500 à 2000 mots).

Concrètement, reprenons l’exemple du thème “sac à main”. Nous avons vu qu’il existait des opportunités pour “sac à main année 80”.

  • Je crée 4–5 articles plus spécifiques mais très proches. Quelques exemples :
    _Les sacs à main vintage qui reviennent à la mode.
    _Les sacs à main qui firent fureur dans les années 80
    _Comment fabriquer son sac à main style années 80
    _Les plus beaux sacs à main des années 50
    _Mes sacs en bandoulière préférés des années 80.
    _Pourquoi il vous faut absolument un sac à main des années 80 ?
    _10 conseils pour entretenir son sac à main.

Pour cela j’utilise mon imagination, je regarde mes concurrents s’ils abordent des sujets intéressants ou bien j’utilise un générateur de contenu.

  • Je créé un article long (1500 mots) du type : Le guide ultime du sac à main des années 80. Ce sera mon article central, celui que je veux le plus faire remonter sur Google.
  • Dans l’article long, je place des liens vers mes autres articles.
  • Au début de chaque article court, je fais un lien vers l’article long.
  • Je lie les articles courts entre eux uniquement si nécessaire et pertinent pour le lecteur.
  • Sur ma homepage, je mets un lien vers mon article guide, soit dans le footer, le header ou encore le corps de la page.

Comment faire vos liens ? 🔗

Le dernier point sur lequel il faut faire attention, est ce qui s’appelle l’ancre de vos liens. En HTML, un lien ressemble à ceci :

<a href=”http://www.monblog.com” title=”Mon Blog ”>Ceci est une ancre !</a>

Ici, mon ancre est “Ceci est une ancre !”. Vous devez placer les mots clés de l’article pointé par le lien dans votre ancre.

BON 👍 Dans m’article sur<a href=”http://www.monblog.com/article-sac-main-annees-80”>les sacs à main des années 80</a>, je vous parle de blablabla.

MAUVAIS 👎 blabla, je vous dis tout <a href=”http://www.monblog.com/article-sac-main-annees-80”>dans cet article</a>
“dans cet article” ou “ici” ne sont pas les mots clés sur lequels vous souhaitez être référencé non ?

Pour aller plus loin 🚀

Se connecter à Google Analytics, Google Search Console et Google+

Google apprécie que l’on utilise ses outils et comprend que le SEO attire votre attention. Cela vous apprendra énormément de choses.

Créer des backlinks

Il s’agit d’un sujet énorme qui mérite d’écrire un article entier. Mais une chose est sûre, plus vous aurez des liens de qualité dirigeant vers votre site, plus votre site montera en qualité aux yeux des moteurs de recherche. Pour qu’un lien soit de qualité, il faut que :

  • Le site, vous donnant le lien, possède une “autorité” ou un “rank” correcte (cf partie : Voir les opportunités).
  • Le site soit cohérent avec votre sujet.
  • Que l’ancre du lien contienne vos mots clés.

Si vous commencez, trouvez des partenaires pour échanger quelques liens, partagez intelligemment votre site sur quelques forums, interagissez avec d’autres bloggeurs ou webmasters pour attirer leur attention.

Mais je vous partagerai mes techniques pour avoir plus de liens.

Les réseaux sociaux 😍

Connectez correctement votre site sur vos réseaux sociaux. Google comprend facilement que vous avez une page et que vous êtes autorisé à poster

Youtube sur la page de compte et dans la description des vidéos
Google +
Twitter (dans votre bio)
Github (dans le readme d’un repository)
WordPress (créer un compte s’il le faut)
Blogger (créer un compte s’il le faut)
Tumblr
Pinterest
Instagram

Robots.txt

Il s’agit d’un fichier texte (présenta sur presque tous les sites) indiquant aux moteurs de recherche quelles pages ils doivent parcourir.

Désavouer 💩

Il arrive que des liens de mauvaise qualité dirigent vers votre site, vous pouvez les désavouer avec l’outil Google Search Console.

Optimiser ses pages comme un pro 

Pour cela, je recommande fortement de jeter un coup d’oeil à la spreadsheet Landing Page Checklist de Vivian. Notamment les outils Google de Page Speed Insight.

Si vous souhaitez rentrer dans les détails, j’utilise :

  • WooRank, qui crawle votre site pour vous dire tout ce qui peut être amélioré avec une vision macro.
  • WebPage.ly qui crawle chaque page indexée et donne une vision page par page. J’aime beaucoup cet outil, car il donne des conseils d’optimisation pour chaque page.

Ma toolbox 

  • Landing Page Checklist
  • Ubbersuggest
  • Moz
  • Yooda
  • SEOQuake
  • Google Keyword planner
  • Yoast

Merci d’avoir lu cet article ici. j’espère sincèrement qu’il vous sera utile et que vous le mettrez en application. La méthode marche. Je répète, elle marche.

Je compte enrichir cet article pour qu’il soit toujours à jour.

Si cet article vous a aidé, appuyez sur les petits 👏 ci-dessous (vous pouvez applaudir plusieurs fois) et partagez-le à vos amis.

Remerciements : Je tenais à remercier Marion pour sa relecture, Léo pour tout le savoir qu’il m’a transmis, Carlota pour m’avoir aider dans la formulation et Léandre, pour ses retours durant la rédaction de ce tuto.

Des questions ? Posez la en commentaire et j’y répondrais.

Besoin d’un conseil en SEO ? Contactez moi 🙌




SOURCE